L’ATTENTE, Capricorne

TEMPO : bord de mer

ESPACE : rectangle d’1m sur 30cm

FLUX : longiligne

POIDS : éprouvé

RELATION : mobile

Se percher sur le pied droit, jambe pliée. Genou gauche en contact avec l’autre, tibia parallèle au sol. Le haut du corps est libre, il aide à maintenir l’équilibre.

LA DANSE COMMENCE

La cheville gauche trace un cercle dans l’espace, garder le contact entre genoux. Le plié est accentué pour faciliter l’entrée des membres inférieurs dans une grande torsion. Le bassin se risque à tourner, le plexus se contrarie. Les bras se radicalisent en une ligne dans la continuité des épaules jusqu’aux paumes que l’on oriente alors vers le bas. Immobiliser la posture et profiter d’un infime flottement dans toute la surface de la colonne vertébrale. Viscères détendues, apporter sa présence au niveau de la pulpe du majeur gauche. Lui indiquer une légère suspension dans la préparation d’une vague qui traversera la totalité de la ligne jusqu’à s’échouer dans la pulpe opposée. Dans le temps de celle-ci, faire varier en saccades le continu iodé. Éviter de contracter les épaules et aborder, au plus, une attitude passive. Après l’acmé, amener la main gauche dans la main droite. Cette réunion devient point fixe pour la suite. Ré-engager la jambe gauche dans un circulaire en ajoutant, à mesure de l’inscription dans l’espace, un allongement total du genoux. Le mouvement ou le rond s’amenuise de plus en plus pour aider à l’étirement et devenir par la fin une simple intention, le gout d’un doux souvenir. Le pied gauche se pose au sol pour dés-engourdir la jambe porteuse. De légers picotements, de légères fourmis, un léger endolori annoncent un grand transfert du poids du corps pour aller au milieu et sortir progressivement de la position. Il est aussi possible de prendre quelques pas dans l’espace, une marche à l’attention des « doléant.e.s ».