POUR TENDRE, Lion

TEMPO : soutenu

ESPACE : direct, tridimensionnel

FLUX : sanguin

POIDS : fort, fondation d’une maison

RELATION : confiance

C’est une danse de l’étirement. Comme une plante qui pousse et repousse à chaque cycle. Large polygone de sustentation, conserver sa propre kinesphere. Prendre une douche et porter des vêtements ajustés.

LA DANSE COMMENCE

AAAAAAAAAAHHHHHHHHHH ! Sur le ventre, bras en salamandre, jambe gauche repliée dans le creux du genou droit, oreille à l’écoute. AAAAAAAAAHHHHHHHH ! Debout, mains sur le nombril, grande montée des bras pour étirer la peau jusqu’à la pulpe des doigts. Faire le palmier. AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH ! Balancier du bassin, montrer ses viscères et prendre une respiration gutturale. Les bras peuvent placés sur les cotés pour s’équilibrer. AAAAAAAAAAHHHHH ! Une roue de chaque côté, un équilibre et une grande course au jardin ou dans les escaliers de l’immeuble. Coudes et pieds propulsent, la verticalité assume et porte le soi. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH ! Au sol, les jambes en ouverture. Pousser les cuisses avec la paume des mains, fermer les yeux et laisser tomber la mâchoire. AAAAAAAAHHHHHH ! Jambes à la seconde, plié profond. Mains en soutien sur les genoux, ouvrir le ventre et laisser la bouche dire son : AAAAAAAAAAAAAHHHHHHH !